2 idées de lectures pour peaufiner agréablement nos connaissances

Chroniques

2 lectures

13/04 2018

2 idées de lectures pour peaufiner agréablement nos connaissances

Nous lisons de plus en plus sur internet; articles de blogues, posts, tweets, mais n’oublions pas le livre papier! C’est un bel objet parfois porteur d’une histoire, neuf, prêté, corné, surligné, annoté, déchiré, issu de la recherche et de la réflexion de son ou de ses auteurs, que l’on peut lire d’une traite ou picorer et auprès duquel on peut revenir, de temps en temps, chercher une idée.

Quand un article de blogue prend parfois un seul jour à écrire, un livre peut prendre des années ou même être l’œuvre de toute une vie… Que diriez-vous de redonner un peu de temps à nos lectures papier ? Selon Arlette Laguiller dans La Revue Indépendante, la «Lecture, (est) une bonne façon de s’enrichir sans voler personne.»

On souhaite donc vous parler aujourd’hui de deux livres qui enrichissent nos connaissances dans le domaine des communications et du marketing, plus particulièrement en ce qui concerne les cibles publicitaires et le rapport des générations au web et au monde numérique.

1/ Le Code Québec

De Jean-Marc Léger, Jacques Nantel et Pierre Duhamel, Les éditions de L’Homme.

Un peu comme le Da Vinci Code, celui-ci se propose de déchiffrer une énigme historique…

Si vous n’avez pas entendu parler de ce livre en 2016, c’est que vous étiez sur une autre planète! Ce livre a fait un buzz lors de sa sortie; pourquoi ? Parce qu’il dresse un portrait tout en nuances, et chiffres à l’appui, des québécois.

Pourquoi est-il intéressant de le lire ? À quoi nous sert-il dans notre domaine ?

Parce qu’il nous renseigne sur la personnalité des Québécois francophones (il y aurait selon les auteurs, 7 groupes distincts), sur celle des Québécois anglophones, celle des Anglo-Québécois, mais aussi celle des canadiens du reste du Canada (ROC). 

Après lecture de cet ouvrage, on pourrait compléter l’expression «Connais-toi toi-même» ainsi «connais-toi toi-même et tu connaitras aussi mieux les autres». Lire le détail de ce qui fait notre personnalité nous aide à nous connaître, mais aussi à connaître nos cibles et à créer des personas plus précis.

Un persona est, dans le domaine marketing, un personnage imaginaire représentant un groupe ou un segment cible dans le cadre du développement d’un nouveau produit, service ou d’une activité marketing prise dans sa globalité.

Les personas sont généralement doté d’un prénom et de caractéristiques sociales et psychologiques. Ils sont, entre autres, pris en compte pour le développement des caractéristiques produits / services et des contenus d’un site web.

Un persona créé pour le développement d’un nouveau site web de commerce en ligne de mobilier urbain haut de gamme pourrait être, par exemple :

Caroline
40 ans
2 enfants
urbaine
gestionnaire
suit de très près la mode

On pourrait donc rajouter, grâce au livre Le Code Québec, qu’elle fait, par exemple, partie du groupe des anglophones de Montréal de culture à prédominance américaine, ce qui nous donne des informations supplémentaires sur sa façon de consommer, qui sera différente d’une personne faisant partie du groupe des francophones de Montréal de culture à prédominance française ou anglaise, mettons.

Si notre entreprise vise une clientèle montréalaise, voire canadienne, s’informer sur la personnalité très différente de nos voisins, si proches et parfois si loin à la fois va nous en apprendre beaucoup sur la façon de les approcher et de répondre à leurs besoins.

Personnellement, ce livre m’a permis, en tant que chargée de projet d’origine française, de mieux comprendre mes clients et mes collègues ; à mettre donc entre les mains de tout nouvel arrivant au Québec!

2/ 50 questions pour expliquer le web à mon père

De Fabien Loszach aux éditions Cardinal.

50 questions pour nuancer notre (trop) grande confiance dans le numérique et notre vision du tout technologique, mais pas que…

Un très bon livre de théorie de Fabien Loszach, docteur en sociologie portant sur la créativité, qui a longtemps travaillé comme consultant dans le domaine médiatique et qui anime chaque semaine une chronique portant sur la culture numérique durant l’émission La sphère, à ICI Radio-Canada Première.

Pourquoi le lire ? À quoi nous sert-il dans notre domaine ?

Nous utilisons tous le web, les réseaux sociaux, les applications, etc. dans notre vie personnelle et professionnelle, ceux-ci sont devenus incontournables, mais pour ceux qui sont nés avant internet, avant la révolution numérique, la légitimité de ces outils n’est pas forcément ancrée. Eh oui, ne l’oublions pas, il y a encore sur le marché du travail des personnes qui ont grandi sans internet et même sans télé! Ce livre fait un tour d’horizon de toutes les questions qu’une génération X peut se poser et que les générations Y, Z, alpha (terme proposé par Mark McCrindle, chercheur en sciences sociales australien, et de plus en plus utilisé pour la génération née à partir de 2010) devraient également se poser.

Là encore, il est question de connaître et de comprendre la façon de penser d’autres personnes : ici les autres générations. Cela nous permet d’appréhender le fait que tout le monde n’a pas le même rapport au web et au numérique.

Il nous sert :

Il s’agit donc de 50 questions qui aident à faire le pont entre les générations, parfois entre l’agence numérique, le client et la ou les cible(s).

Une mention spéciale, pour la partie, assez déstabilisante, traitant de la guerre sur les réseaux sociaux et une autre pour la partie plus légère sur le Geek; «est-il forcément un gros à lunettes ?»

Bref, une petite bible très accessible qui nous invite à réfléchir sur le monde numérique et ses différents aspects; à mettre entre toutes les mains, initiés comme non-initiés!

Conclusion

Dans un monde où tout va vite, où prendre le temps de lire devient un luxe, lire un peu de tout, de rien, tous les jours, toutes les semaines… pour continuer de réfléchir par soi-même et continuer d’ouvrir son esprit.

Lisez vite, en diagonal, sur le web, sur papier, en français, en anglais… mais lisez toujours et pour finir sur un petit trait d’humour :

«J’ai pris un cours de lecture rapide et j’ai pu lire “Guerre et Paix” en vingt minutes. Ça parle de la Russie.» Woody Allen

Vous avez des suggestions de lectures en lien avec les communications à nous proposer ? Partagez-les avec nous sur Facebook!

 

http://campus.infopresse.com/formateurs/biographie/fabien-loszach

http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=26542680

https://www.definitions-marketing.com/definition/persona-en-marketing/

http://mccrindle.com.au/the-mccrindle-blog/what-comes-after-generation-z-introducing-generation-alpha

À lire aussi

18/01 2017

Les 10 commandements d’un billet de blogue réussi

Pour rédiger un billet de blogue efficace, être un bon rédacteur ne suffit pas. Car le web est un univers plutôt complexe, qui dicte ses propres règles. Lire la suite

07/06 2016

Écrire pour le Web

Votre site Internet est un canal de communication important qui doit véhiculer de manière forte votre message. Mais comment écrire ce fameux message ? Voici quelques éléments à prendre à considération pour surmonter cette épreuve. Lire la suite

Inscrivez-vous à notre infolettre!

Découvrez pourquoi les professionnels du marketing les plus futés sont abonnés à notre infolettre!

À propos de l'auteur
Charlotte Dubosq

Diplômée d’une technique en tourisme, Charlotte est très tôt intéressée par le marketing et la publicité touristique. Par le passé, elle a travaillé pour diverses entreprises sur trois continents, ce qui lui confère un sens de la débrouillardise des plus aiguisé et une très grande curiosité. D’abord coordonnatrice administrative chez les Dompteurs, elle est maintenant également chargée de projet, et elle vous partage ici ses connaissances et ses découvertes sur le domaine. Bonne lecture!

Publier un commentaire

x
Inscrivez-vous à notre infolettre

pour recevoir nos prochains billets